• banniere du site

Les voyages de la suzanne

Après l’inauguration de La Suzanne restaurée le 5 novembre 2008, en présence des personnalités du secteur, il est apparu que les meusiens désiraient la connaître davantage…

C’est pourquoi dans le cadre du 90ème anniversaire de la signature de l’armistice du 11 novembre 1918, il fut envisagé de la présenter à la population en allant vers elle… Mais comment ? Nos bonnes relations avec les dirigeants de l’entreprise de travaux publics SEETP/Robinet, dont son PDG Jean-Louis Robinet, nous donnèrent l’idée d’aller au devant des habitants de l’Argonne et de ceux résidant le long de la Voie Sacrée.

C’est ainsi que le 8 novembre 2008 au matin, La Suzanne solidement arrimée sur un porte-engin piloté avec maestria par l’ami Damien prenait la route au départ de la gare SNCF de Bar-le-Duc à destination de Clermont-en-Argonne. Etape triomphale pour notre vénérable locomotive qui revit les villages qu’elle traversait aux jours sombres de la Grande Guerre. Ce fut l’occasion d’évoquer avec les plus anciens des souvenirs de voyages épiques ou de ressortir des greniers des objets insolites… La Suzanne passa la nuit à Clermont-en-Argonne comme au bon vieux temps !

Le lendemain, ce fut le trajet, toujours avec le même succès, qui la mena de la gare de Verdun à Bar-le-Duc en suivant la Voie Sacrée routière. Elle ne manqua pas d’aller faire un léger détour par la gare « Meuse-TGV-Voie Sacrée ». Sur les deux jours, 2000 personnes environ se pressèrent le long du parcours…

2009 vit, dès le 8 avril, le départ de La Suzanne, toujours par voie routière, pour la Baie de Somme où elle devait accomplir ses essais-vapeur. Elle fut exposée près de la gare de Saint-Valéry-sur-Somme, en statique, durant le week-end de la Fête Européenne de la vapeur les 25 et 26 avril accompagnée de son mécanicien et de quelques bénévoles de l’association « La Suzanne ». Les essais-vapeur eurent lieu avec succès le 28 mai suivant et son retour au bercail à Bar-le-Duc, le 30 juin. Mission accomplie !

Mais Suzanne piaffait d’impatience de revoir la vallée de la Saulx et le sud de l’Argonne, lieux qu’elle avait assidûment fréquentés dans sa prime jeunesse. Ce fut chose faite les 26 et 27 septembre 2009, toujours avec l’aide gracieuse de l’entreprise SEETP/Robinet. Nouveau triomphe ! Musique, fanfares, maires avec écharpe, discours…1 500 personnes l’accueillirent entre Haironville et Revigny-sur-Ornain le 26, puis le lendemain de Brabant-le-Roi à Triaucourt. C’est à cette occasion que notre appel aux dons par l’achat virtuel de tronçons de la future ligne touristique connut son véritable départ.

En 2010, un seul voyage, mais à Rembercourt-aux-Pots, lieu de sanglants combats (La Vaux-Marie) durant la première bataille de la Marne, à l’invitation des organisateurs des 4 jours de Verdun.

D’autres villages réclamaient la visite de la vénérable locomotive. C’est pourquoi, les 30 avril et 1er mai 2011, La Suzanne reprit la route tout au long de la vallée de l’Ornain, ce qui lui permit de saluer le tombeau de Charles Varinot (1833-1891) et de lui rendre hommage par le dépôt d’une gerbe et d’une plaque-souvenir, œuvre de Bernard Raimond. De Longeville-en-Barrois à Gondrecourt-le-Château, la population était présente en grand nombre à ce nouveau rendez-vous. Le 1er mai enfin, elle rendit visite aux habitants de la vallée de la Meuse, de Vaucouleurs à Saint-Mihiel, avec un accueil plus marqué à Void-Vacon, village natal de Joseph Cugnot, inventeur du fardier. Ce furent encore environ 1 500 personnes qui vinrent admirer La Suzanne et le travail de restauration du chantier d’insertion.

Enfin, le 26 Juin, c’est le wagon sanitaire qui était présenté à Douaumont, dans le cadre des 4 jours de Verdun…

Rappelons que La Suzanne est visible tout au long de l’année ! Du 1er mai au 31 octobre, des visites guidées sont organisées sur le chantier de restauration chaque jeudi, et toute l’année, n’importe quel jour pour les groupes sur rendez-vous… Au cours de ces visites, sont évoquées les aventures mouvementées de La Suzanne, le ravitaillement du Front durant la Grande Guerre et expliquées ses caractéristiques techniques. Bien que présentée uniquement en statique, à quelques exceptions près (journées du patrimoine), par exemple. La Suzanne attire chaque année un nombre important de visiteurs. Jugez-en.

  • 2006 : 502 dont 99 enfants,
  • 2007 : 241 dont 45 enfants,
  • 2008 : 623 dont 35 enfants,
  • 2009 : 681 dont 89 enfants,
  • 2010 : 562 dont 103 enfants,
  • 2011 : 800 dont 193 enfants.

N’hésitez pas ! Faites comme eux ! Venez nous voir.